Actualités

Conférence de clôture DIME-SHS - 12 décembre 2019

Mis en oeuvre grâce au plan de développement des équipement d’excellence, DIME-SHS* clôture en cette fin d’année 2019 dix années de financement et tourne la page des Equipex. Étape décisive dans le cycle de vie d’une infrastructure, la clôture du financement est non seulement l’occasion de faire le bilan des réalisations atteintes et de présenter les perspectives ouvertes, mais également de développer une réflexion collective sur le rôle et la place de ce type d’infrastructure dans le paysage de la recherche nationale et européenne. Cette conférence représente cette double ambition : raconter l’histoire et le devenir d’une infrastructure de recherche pour les SHS mais également débattre de la vocation et du financement de ce type d’expérience.

Programme

9h-9h30 : accueil café

9h30 - 10h30 : ouverture institutionnelle

10h45 - 12h15 : panel “le financement des infrastructures de recherche”

La question du financement est souvent au coeur des préoccupations quotidiennes des infrastructures de recherche. Soutien à l’investissement, auto-fiinancement, partenariats institutionnels sont autant de solutions possibles et éventuellement complémentaires. Cette table-ronde permettra d’aborder tant la diversité des modes de financement des infrastructures que leurs conséquences sur les activités qu’ils permettent de développer. L’expérience de DIME-SHS et de la quête de sa pérennisation pourront servir de pierre de touche à ces discussions.
Intervenants confirmés
- Fabrice Boudjaaba (CNRS INSHS),
- Alain Chenu (Sciences Po OSC),
- Marie d’Arcimoles (Sciences Po CDSP),
- Christine Musselin (Sciences Po CSO),
- Carthage Smith (OCDE).

12h15 - 14h : cocktail déjeunatoire

14h - 15h30 : table-ronde “Produire à 4 mains : les métiers dans une infrastructure de recherche”

Une infrastructure est un point de rencontre privilégié entre des métiers et des rôles différents. Cette table-ronde se propose d’explorer ces rencontres notamment dans un dialogue entre producteurs de services, ingénieurs des plateformes, et utilisateurs. De la compréhension du projet à la gestion des contraintes et des calendriers, l’exemple de DIME-SHS est là aussi un prisme soulignant la fécondité, et éventuellement les difficultés, de ces rencontres et de ces collaborations de travail.
Intervenants confirmés :
- Damien Cartron (CNRS CMH),
- Benjamin Ooghe-Tabanou (Sciences Po médialab),
- Donato Ricci (Sciences Po médialab).

16h00 - 17h30 : panel “DIME-SHS : une infrastructure en devenir”

Ce panel conclut cette journée par une mise en discussion plus directe du bilan et des perspectives de DIME-SHS. Comment comprendre les évolutions d’un projet développé depuis 10 ans ? Quels enseignements en tirer pour construire l’avenir de cette infrastructure de recherche ? C’est là également l’occasion de penser les besoins à venir en termes d’infrastructure pour les SHS de la décennie à venir.
Intervenants confirmés :
- Dominique Joye (Université de Lausanne FORS),
- Nicolas Sauger (Sciences Po CDSP),
- Roxane Silberman (CNRS CMH),
- Vincent Tiberj (Sciences Po Bordeaux).

17h30 - 18h : clôture

18h - 20h : cocktail

Informations pratiques

La conférence de clôture DIME-SHS est gratuit et ouvert à tous sur inscription. Le formulaire d’inscription est accessible ici.

La conférence de clôture DIME-SHS aura lieu jeudi 12 décembre 2019 (9h30-18h) dans l’Amphithéâtre Simone Veil de Sciences Po (28 rue des Saints-Pères, 75007).

beQuali : du concret pour les cours de sociologie de la famille

A l’Université Paris Descartes, certains cours de sociologie baignent dans la pratique. Christophe Giraud, enseignant en sociologie de la famille, invite ses étudiants à se confronter à l’usage de données d’enquêtes de recherche déjà éprouvées, mises à disposition par beQuali, pour mettre à l’épreuve leur capacité d’analyse.

Désireux de leur faire approfondir la question de l’analyse des données qualitatives -souvent négligée au profit des sessions sur les méthodes de collecte- dans ses cours, Christophe Giraud mobilise le corpus de données de l’enquête La formation des couples de Michel Bozon et François Héran (1983-85) pour faire travailler les étudiants.

Exploitant ce corpus comme un matériau à analyser, chaque étudiant a pu réaliser une fiche thématique d’un entretien de l’enquête, suivant les méthodes de la théorisation ancrée, et mettre au jour des résultats nouveaux concernant la mise en couple, notamment par le biais de la comparaison générationnelle.

Cette expérience pédagogique, présentée lors du colloque DIME-SHS à l’automne 2018, se prolonge en 2019 : les étudiants repartis en groupes, ont cette fois-ci l’objectif de comparer les cas et de produire un mémoire.

USPC renouvelle son soutien à DIME-SHS

Après lui avoir accordé son label en juin 2010, puis l’avoir doté d’une subvention de près de 500k€ en 2015 dans le cadre de son programme d’action « Plateformes, infrastructures et équipements de recherche », USPC réitère fin 2018 son soutien à l’Equipex DIME-SHS par l’attribution d’un nouvel apport de 86,4k€ au titre des investissements d’avenir.

USPC confirme en cela sa reconnaissance du caractère structurant des instruments mis à la disposition de la communauté scientifique depuis la mise en place de l’Equipex en 2011.

Venant en complément d’autres sources de financement, cette subvention va constituer en 2019 un apport essentiel pour initier les actions propres à maintenir le service d’enquêtes ELIPSS existant au-delà de la fin programmée de l’Equipex.

Elle servira notamment à cofinancer le renouvellement de l’échantillon du panel, dans l’optique de poursuivre l’exigence d’excellence qui a caractérisé le projet depuis ses débuts

Retour sur le colloque "Des instruments pour la recherche en Sciences Sociales"

Le 28 septembre 2018 s’est tenu le colloque DIME-SHS “Des instruments pour la recherche en Sciences Sociales” qui a rassemblé une centaine de personnes.

Cet événement a permis aux utilisateurs de témoigner des apports de l’équipement à leurs projets de recherche en sciences sociales et plus largement de questionner des enjeux liés à l’utilisation de données pour explorer des interrogations scientifiques.

Témoignages utilisateurs

Les porteurs des projets Panel National Mobilité quotidienne (Thomas Buhler et Philippe Signoret) et GlocalMap (Claude Grasland et Clarisse Didelon-Loiseau) ont témoigné de leurs expériences de co-production de données de recherche avec ELIPSS.

La réutilisation de données pour la recherche et l’enseignement a ensuite été évoquée sous l’angle des enquêtes qualitatives et du service rendu par beQuali (Anja Thomas et Christophe Giraud).

Enfin, la présentation de l’étude d’une controverse autour de la vaccination (Jérémy Ward, Paul Guille-Escuret, doctorant, et Florian Cafiero) a illustré comment les outils et méthodes numériques développés par Dime Web pouvaient être utilisés pour appréhender le Web comme terrain d’enquêtes (Benjamin Ooghe-Tabanou).

Table-ronde “Ouverture des données et vie privée”

Durant la première table-ronde de l’aprés-midi, les trois intervenants (Claire Levallois-Barth, Daniel Bizeul et Emilie Masson) ont discuté du rapport aux données de la recherche. Les contraintes du RGPD, les pratiques de collecte de données numériques et les spécificités de l’archivage, ou encore la liberté d’enquête du chercheur et sa responsabilité vis-à-vis des enquêtés ont été abordés sous un regard juridique et éthique.

Des questions plus pratiques sur la gestion des données numériques ont été soulevées par le public :

  • comment déterminer les niveaux requis d’anonymisation des données (entre anonymisation complète et pseudonymisation) pour répondre aux exigences juridiques et éthiques de protection des enquêtés, tout en sécurisant les conditions d’administration de la preuve ?
  • Comment dépasser une situation de double contrainte, qui préexistait avec les publications mais qui est désormais renforcée avec le dépôt des données, en recherchant un équilibre précaire entre l’intérêt de la recherche et des chercheurs et celui des personnes ?
  • Comment dépasser une situation de double contrainte et combiner l’intérêt de la recherche et celui des personnes ?

Ces échanges ont ainsi mis en évidence une zone grise liée à l’anonymisation qui suscite encore de nombreuses questions.

Table-ronde “Analyse textuelle en renfort de l’exploitation des données”

La seconde table-ronde a permis de faire discuter trois pratiques de recherche très différentes mais toutes confrontées au même défi de l’analyse quantitative de données textuelles.

Les matériaux dont il était question variaient également selon que l’on parle:

  • d’un corpus d’entretiens (Dominique Labbé),
  • de questions ouvertes auxquels un panel répond (Florent Gougou)
  • ou d’un corpus de sites web obtenu en collectant des données directement en ligne (Maxime Crépel, Diego Antolinos-Basso).

En dépit des différences de taille, de nature mais aussi de traitement (du codage manuel à l’analyse thématique en passant par l’approche lexicometrique), la table-ronde a laissé paraître combien les usages en termes de nettoyage, filtrage mais aussi interprétation des résultats pouvaient produire des convergences.

Bilan de la "réunion publique" 2018

Le 27 septembre, en marge du colloque proprement scientifique, la “réunion publique” de DIME-SHS a pris cette année le format inédit d’un dialogue entre les instances de l’Equipex (réunion conjointe du conseil scientifique et des CST de chacun des trois instruments).

Ce faisant, elle a été l’occasion non seulement de faire le bilan des actions déjà mises en oeuvre et de présenter les opérations à venir d’ici la clôture du projet mais également celle d’un échange ouvert sur les perspectives de pérennisation des instruments ELIPSS, beQuali et Dime web après 2019.

Cette demi-journée s’est clôturée par une session dédiée aux expériences de chercheurs-utilisateurs des dispositifs de DIME-SHS - pour ELIPSS, Florent Gougou sur l’enquête Dynamiques de mobilisation (Dynamob) et pour beQuali, Olivier Rozenberg sur l’enquête “le Parlement français et l’union européenne”. Ces présentations ont permis autant de mettre en lumière les apports essentiels des instruments pour la pratique de recherche que de donner à voir les difficultés qu’ont pu rencontrer les utilisateurs, ouvrant ainsi des pistes de réflexion pour la suite.

Bilan et perspectives des instruments

beQuali

10 enquêtes déjà disponibles ; 7 enquêtes supplémentaires programmées d’ici fin 2019 ; mise à disposition d’outils méthodologiques (plan de classement, bibliothèque zotéro, etc.) ; déploiement de nouveaux kits pédagogiques pour faciliter les réutilisations par les enseignants.

ELIPSS

45 jeux de données déjà diffusés à la communauté de recherche ; collecte et diffusion d’une vingtaine jeux de données supplémentaires d’ici fin 2019 ; élaboration en cours d’un ouvrage collectif dédié à l’expérience ELIPSS ; recherche active de partenariats et mise au point d’un nouveau modèle économique pour garantir la suite d’ELIPSS après la fin de l’Equipex.

Dime web

22 projets de recherche déjà accompagnés ; mise en ligne de la version 3 du crawler hyphe (août 2018) ; perspective de déploiement automatisé sur le cloud et mise en place d’un outil de paiement en ligne d’ici fin 2019.